Les plantes dans la chambre à coucher : ce qu’il faut savoir

Publié le : 24 juillet 20209 mins de lecture

Stop aux idées reçues, les plantes vertes ont un effet particulièrement positif sur la qualité du sommeil.

Pourquoi faut-il mettre des plantes dans votre chambre à coucher ? 

Oui, les plantes absorbent de l’oxygène la nuit., mais la quantité est si inoffensive qu’elle n’affecte pas négativement le sommeil. Elles sont les purificateurs d’air idéaux et peuvent facilement améliorer l’air ambiant dans la chambre. Cela est certainement propice à un repos réparateur. Certaines d’entre elles, comme le lys vert ou le dragonnier, sont particulièrement efficaces pour filtrer les polluants de l’air.

L’humidité de la chambre à coucher joue également un rôle majeur dans le sommeil. La fougère épée ou l’amant des arbres, par exemple, ont une surface foliaire particulièrement grande à travers laquelle elles peuvent libérer de l’humidité. Ainsi, elles fournissent suffisamment d’humidité dans la pièce. Un air trop sec est particulièrement nocif pour les personnes allergiques. Pour les allergies, par exemple aux acariens, la fougère est donc particulièrement adaptées là où vous dormez.

Dans le même thème : 15 plantes à faire pousser chez soi et à améliorer la qualité de l'air que l'on respire

Les plantes à adopter dans la chambre

– Les végétaux à feuilles épaisses comme l’arbre à argent sont parfaits pour la chambre. Elles appartiennent au groupe des CAM (Crassulaceae acid metabolism). Les plantes du désert ferment leurs stomates pendant la journée afin de ne pas perdre d’eau. L’oxygène produit lors de la photosynthèse ne peut donc pas s’échapper. La nuit, les stomates s’ouvrent alors pour absorber le CO2 que vous expirez à votre tour pendant la nuit. En même temps, l’oxygène stocké par le processus quotidien de photosynthèse peut être libéré.

– Le chanvre à archet n’a pas seulement un aspect moderne, il est le filtre à air parfait et libère la chambre à coucher des polluants. L’air sera ainsi toujours sain. Et ce n’est pas tout, le chanvre en archet devrait aussi vous aider à lutter contre vos maux de tête. La surface lisse des feuilles attrape souvent la poussière, c’est pourquoi vous devez régulièrement les essuyer.

– L’aloe vera est souvent utilisé pour son effet rafraîchissant, en guise de complément alimentaire ou de produit de soin de la peau. Cette célèbre plante médicinale vous aide également à vous endormir, car elle est une purificatrice d’air optimale.

– L’orchidée est l’une des plantes d’intérieur les plus populaires. Elles améliorent le climat ambiant, car elles filtrent les polluants et augmentent l’humidité dans votre chambre. Le palmier de montagne peut filtrer de manière optimale les polluants de l’air. En raison de la très grande surface foliaire globale, il peut également réguler de manière optimale l’air dans la pièce.

Climat intérieur sain : 5 conseils pour les soins des plantes

Pour que vos plantes puissent vraiment avoir un effet positif sur votre sommeil, il est important que vous en preniez bien soin et que vous assuriez un bon climat dans votre pièce.

– Arrosez-les correctement : avant d’arroser la plante, étudiez d’abord ses caractéristiques. De quelle quantité d’eau a-t-elle besoin et à quelle fréquence devez-vous l’arroser ?

– Aérez correctement : vos végétaux d’intérieur produisent de l’oxygène, mais pour qu’elles fonctionnent correctement, elles ont besoin d’air frais. C’est pourquoi vous devez aérer régulièrement.

– Dépoussiérez et vaporisez avec de l’eau : les plantes peuvent rapidement être recouvertes de poussières, surtout celles à grandes feuilles y sont sensibles. L’époussetage est particulièrement important en hiver. Les polluants ne peuvent être filtrés de manière optimale que lorsque les feuilles sont débarrassées de la couche de poussière. Les personnes allergiques doivent régulièrement les essuyer avec un chiffon humide. En hiver, l’air sec du chauffage peut être un véritable tueur, leurs feuilles se dessèchent plus rapidement. Elles doivent donc être arrosées plus souvent.

– Le bon milieu de culture : chaque plante a besoin de milieux de culture différents. Si vous utilisez le mauvais milieu nutritif, l’engorgement peut rapidement se produire. Si la terre est trop humide, il offre alors aux spores de moisissure une base idéale pour la propagation. Vous pouvez utiliser l’hydroculture au lieu de plantes en pot. Les hydrocultures sont en fait idéales pour la chambre à coucher, car elles n’ont pas besoin de terre. Cela permet également d’éviter la formation de moisissures. Le milieu nutritif est principalement constitué d’argile expansée, qui ne libère pratiquement pas de substances allergènes telles que les spores fongiques dans l’air. L’hydroculture convient parfaitement aux personnes souffrant d’allergies.

– Les nutriments importants de la terre sont souvent rapidement épuisés. Cependant, le phosphore, le potassium et l’azote sont indispensables à une bonne croissance. Vous pouvez trouver l’engrais qui convient dans les magasins spécialisés. Il est préférable de vous orienter en fonction des quantités de dosage indiquées sur l’emballage.

Quand est-ce que les plantes d’intérieur sont-elles nuisibles au sommeil ?

Elles ne sont généralement pas nuisibles, mais le principal problème se situe dans ou plutôt sur la terre.

Un dépôt blanc à la surface de la terre peut indiquer une possible infestation de moisissures, d’acariens ou de spores fongiques. Souvent, cependant, il ne s’agit que des calcaires inoffensifs, qui se déposent à la surface lors de l’arrosage avec de l’eau très calcaire.

Les spores de moisissures aiment l’humidité. Si la terre humide est également très riche en nutriments, les moisissures peuvent se propager rapidement. Un sol particulièrement peu coûteux constitue un bon terrain de reproduction pour les champignons nuisibles. Il contient généralement une forte proportion de compost, le paradis pour toutes les moisissures. La matière organique et trop d’humidité favorisent ainsi la croissance de spores fongiques, qui peuvent ensuite se répandre dans l’air intérieur.

Les personnes allergiques, en particulier, peuvent souffrir la nuit si les spores de la moisissure sont dans l’air. Les personnes souffrant d’allergies devraient particulièrement faire attention à tout ce qui circule dans pièce où vous dormez. Certaines plantes peuvent provoquer des réactions allergiques. Celles qui sont particulièrement odorantes provoquent rapidement des maux de tête et nuisent à la qualité du sommeil.

Les plantes à éviter dans la chambre

– Les jacinthes sont considérées comme des beautés odorantes, elles existent en de nombreuses couleurs différentes et elles décorent votre rebord de fenêtre au printemps. Mais vous ne devez pas mettre les lys dans la chambre. Les fleurs à forte odeur peuvent provoquer des maux de tête.

– La figue de bouleau est certes une plante populaire, mais elle ne doit pas être placée prêt du lit en raison du risque élevé d’exposition. La poussière dans la chambre et les tapis favorisent les allergies causées par la figue de merisier. Vous devez donc régulièrement passer l’aspirateur ou essuyer le sol et éviter la moquette.

– Le jasmin reste un mystère. Le débat reste ouvert si le jasmin doit ou non être placé sur le rebord de la fenêtre dans la chambre. Chacun doit encore décider pour lui-même. Le parfum intense des fleurs de jasmin aurait un effet calmant d’une part et favoriserait votre sommeil d’autre part, l’odeur extrême peut provoquer de graves maux de tête.

Plan du site