Quelques conseils pour bien choisir sa lampe de chevet.

Publié le : 05 octobre 20205 mins de lecture

On ne peut pas dire que la lumière dans une chambre à coucher est complète si, en plus de la lumière générale de la pièce, il n’y a pas de luminaire particulier sur la table de chevet. L’abat-jour classique est indispensable pour faire de la lumière dans la chambre sans heurter les meubles quand on se réveille au milieu de la nuit. Bien sûr, il est également possible de placer un interrupteur pour l’éclairage général à côté du lit, mais la faible lumière de la table de nuit évite de réveiller ceux qui dorment avec nous. Cette lampe est également utile pour ceux qui aiment lire au lit et aussi pour créer une atmosphère plus relaxante dans la chambre. Attention : il s’agit d’une lampe de chevet, mais il n’est pas nécessaire qu’il y ait une table de chevet ! En fait, il existe des lits avec des têtes de lit spécialement équipées qui le remplacent, mais vous ne devrez pas renoncer à une lumière douce à côté du lit.

A quoi ressemble une lampe de chevet

Habituellement, une lampe sur pied est placée sur la table de chevet (l’abat-jour traditionnel existe aussi dans une version moderne), mais il est également possible d’installer une petite applique murale. Ainsi, il reste plus de place sur la table de chevet pour y laisser votre téléphone portable, un livre, des lunettes et quelques autres objets.

Il existe de nombreuses variantes possibles : l’abat-jour, en tissu ou en verre, peut prendre des formes variées, tandis que le piédestal est généralement en métal ou en bois, en fonction également du style du mobilier.

Une telle lampe possède généralement une lumière atmosphérique et non directionnelle, un connecteur, l’interrupteur sur le câble ou le socle.

Si, en revanche, la lampe est utilisée pour la lecture au lit, elle doit être équipée d’un bras pivotant qui doit être dirigé vers les pages du livre.

Les versions plus technologiques des lampes de chevet peuvent également inclure d’autres accessoires, tels que le port USB pour recharger votre téléphone portable.

Il existe même des lampes équipées d’une fonction tactile pour l’allumage, ce qui met fin à l’effort de recherche de l’interrupteur à tâtons la nuit ! La même fonctionnalité intègre également un variateur d’intensité, ce qui permet de régler l’intensité lumineuse.

Une solution à la mode : la lampe à suspension

Il y a quelques années encore, c’était une solution très inhabituelle, mais aujourd’hui, placer des lampes suspendues sur les tables de chevet est devenu un choix très tendance.

Bien sûr, pour faire un tel choix, il faut une conception bien planifiée de la pièce.

Les suspensions doivent être placées exactement au-dessus des tables de chevet, de sorte que les raccords nécessaires au plafond doivent être prévus, et la position du lit ne peut alors pas être modifiée.

Quelle teinte de lumière choisir pour la table de chevet ?

La lumière bleue (mais la lumière froide en général) a un effet négatif sur la qualité du sommeil.

C’est pourquoi, à côté du lit, il vaut mieux exclure complètement le choix d’une lumière bleue et préférer les teintes plus chaudes, de 2 700 à 3 300 Kelvin maximum.

La lumière jaune, dite chaude, a en fait un effet plus relaxant que la lumière froide et est donc préférable dans la chambre.

Et quel type d’ampoule préféreriez-vous ?

Aujourd’hui, presque tous les fabricants s’orientent vers une préférence pour les LED. Bien sûr, une lampe de chevet n’est pas un appareil qui sera utilisé pendant longtemps, mais vous risquez de vous endormir si vous oubliez que la lumière est allumée, donc un œil sur les économies d’énergie n’est pas un problème. Par conséquent, la préférence doit sans aucun doute être accordée aux LED, qui sont capables de garantir une bonne qualité d’éclairage avec une consommation inférieure à celle des autres ampoules.

Plan du site