La végétation: tendance eco-responsable

Bogota, la capitale de la, possède le plus grand mur végétal au monde. Il a été conçu pour pallier le manque d’espaces verts dans la ville. Selon l’Organisation mondiale de la santé, il en faudrait quatre fois plus pour garantir le bien-être des habitants. Le jardin végétal est apparu comme une solution écologique et esthétique.La ville de Mexico installe des “murs végétaux” le long de certaines parcelles d’autoroute, dans le but de dépolluer la ville. 

Les façades végétales, une nouvelle tendance

La végétation est toujours une bonne alliée et encore plus lorsque, au quotidien, nous devons subir les effets de la pollution sous la forme d’une mauvaise qualité de l’air et du changement climatique en général. La façade végétale est tout d’abord utilisée en grande partie pour son côté esthétique. Végétaliser tout le mur extérieur d’une façade de bâtiment, c’est avoir l’assurance que l’aspect végétal de ce bâtiment sera bien loin de l’image de cube en béton, de construction active et dérangeante.

Le mode de vie dans les villes est souvent peu écologique et au final, les poumons de la métropole, qui ont la forme de parcs, ne suffisent pas à lutter contre la pollution. Pour cette raison, les façades vertes deviennent de petites oasis au sein des villes.

Un système de construction basé sur une façade verte ou végétale, ou certains détails constructifs avec ce profil de matériau, aide et aide beaucoup à la ville dans de multiples aspects comme la pollution ou la contamination acoustique. La Constructions de systèmes mur végétal. Un mur végétal doit être adapté à son environnement. Des facteurs comme le climat, l’orientation vers le soleil, vos préférences et l’application à l’intérieur ou à l’extérieur jouent un rôle important. C’est pour cela que Sempergreen vous propose des solutions sur mesure avec les constructions de système SemperGreenwall, un mur végétal. Nous vous présentons ci-dessous les constructions de systèmes les plus utilisées pour un mur végétal intérieur et extérieur. Pour son bon développement toute façade végétalisée nécessite un entretien régulier. Pour se faire Terraflore intervient sur le site une à deux fois par an.

Si l’on pense à la durabilité, ces espaces peuvent offrir de nombreux avantages sans utiliser une grande surface. En outre, il s’agit de domaines qui, dans la plupart des cas, ne seraient pas utiles autrement. Et soudain la façade se végétalise !Création sur mesure développée en co-création pour le projet d’un architecte. La création d’un bâtiment au parti architectural d’inspiration végétale a donné naissance à cet aspect unique. Les reliefs se relaient harmonieusement de dalle en dalle. Une esthétique vivante pour des façades originales. Substrat:  La composition des façades végétalisées: Le mur végétal est aussi connu sous les noms mur végétalisé, façade végaétale, mur vivant, cloison végétale ou encore  jardin mural. Une façade végétale est tout simplement la végétalisation d’un pan vertical d’un bâtiment (un mur ou une façade) à l’aide de diverses plantations dont les racines sont soit plongées dans le sol, soit dans un bac. Les plantes pousseront ensuite à la verticale et recouvriront le mur. Plus précisément, il s’agit de disposer une couche de terre sur un mur pour permettre le développement des plantes. On observe différentes méthodes pour faire pousser les végétaux à la verticale. A savoir : toutes les plantes ne pourront pas pousser sur un mur végétal car elles ne sont pas toutes adaptées pour pousser verticalement. Il faudra bien les choisir. Selon la région et le climat ambiant, vigne vierge, lierre, glycine, houblon doré, hortensia et rosier grimpant, ornent des façades à la campagne comme en ville. Depuis des siècles, l’installation de ces plantes grimpantes en façade participe à l’esthétique du bâtiment comme à son confort thermique.

C’est une tendance mondiale et certaines villes financent même la couverture végétale. C’est le cas de la ville colombienne de Medellín où le Secrétariat de l’environnement entend remplir les espaces publics de ces paysages.

Il existe deux types de structures : les façades végétales et les murs vivants. Les premiers se caractérisent par le fait qu’ils disposent de supports pour canaliser la croissance des plantes afin qu’elles obtiennent une position verticale. Elles poussent généralement à partir du sol et les racines sont soutenues par la surface verticale.

Les murs verts, en revanche, sont des structures qui sont fixées au mur pour que les légumes du cadre artificiel puissent pousser. Les plantes, les fleurs, les algues et même les légumes peuvent faire partie de ces structures grâce à des conceptions intelligentes.

En outre, ce type d’investissement peut apporter plus de bénéfices que nous le pensons, non seulement à l’environnement mais aussi à nos propres maisons. Les murs verts sont capables d’isoler contre les bruits extérieurs et de générer des températures plus stables en été comme en hiver.